Exposition « Été 1914, Nancy et la Lorraine dans la guerre » : une visite

Estampe de Raoul Tonnelier de la Légende de France (1915)Le musée lorrain de Nancy présente actuellement une intéressante et belle exposition sur le début de la guerre en Lorraine. La scénographie est très réussie. Soignée, sans être envahissante, elle souligne le propos historique tout en mettant en valeur les objets présentés. La sélection d’objets est aussi sans nul doute un point fort de l’exposition. Elle est en effet bien équilibrée entre œuvres d’art, objets du quotidien, documents historiques, photographies… Quelques pièces très originales comme les dessins et gravures de Victor Prouvé sur les atrocités ou la présentation de calques de Raoul Tonnelier destinés à un spectacles de type « lanterne magique » intitulé La légende de France font également l’intérêt de cette exposition.  Le plan chronologique choisi est simple et didactique. L’exposition s’ouvre sur l’avant-guerre lorrain et ses spécificités avant d’aborder l’entrée en guerre et les premières batailles de Lorraine particulièrement meurtrières, les atrocités allemandes (notamment la destruction de Gerbéviller), les conséquences de la guerre pour Nancy et ses environs. L’exposition se termine sur les traces mémorielles des combats après 1914 et notamment sur leur mise en récit qui souligne par exemple l’importance de la bataille du Grand Couronné en France pendant le conflit.

Qu’il nous soit toutefois permis d’exprimer ici quelques regrets. Le regard allemand sur ce début de guerre en Lorraine n’est, selon nous, pas assez présent. Malgré quelques pièces et explications qui l’évoquent, l’approche n’est pas suffisamment croisée et le point de vue demeure trop français. C’est d’autant plus dommage que comme le rappelle toute la première partie de l’exposition, nous sommes dans une région frontalière, déchirée par la guerre précédente. De ce point de vue, la question de l’Alsace-Lorraine aurait sans doute mérité quelques nuances. Certes en Lorraine française elle demeura beaucoup plus sensible que dans le reste du pays mais il nous a semblé que l’exposition n’insistait pas assez sur ce point en se focalisant sur la question de la revanche. De même, après l’entrée en guerre, si la question d’Alsace-Lorraine redevient, comme le montre l’exposition, d’une brûlante actualité, l’Alsace est bien davantage mise en avant, dans les représentations de l’époque, que la Lorraine et Strasbourg est bien plus présente dans l’espace public et l’opinion que Metz. Des explications sur ce décalage auraient été intéressantes. Sans doute le catalogue (vendu 39€) apporte des informations et nuances sur ce point. La mobilisation à Metz est évoquée mais on aurait aussi souhaité que le parallèle entre les deux villes, au moins au début de l’exposition soit encore plus systématique. Mais il est vrai qu’il se serait alors sans doute agit d’une autre exposition. Au chapitre des regrets, on peut ajouter que si l’expérience de la guerre à Nancy, notamment sa dimension urbaine, est mentionnée et illustrée par des documents tout à fait intéressants, elle aurait mérité sans doute de plus larges développements en montrant comment on passe d’une ville-frontière à une ville du front puis à nouveau, toujours en 1914 à une ville de l’arrière et de l’arrière-front avec tout ce que cela implique, notamment en terme de production de guerre, d’adaptation rapide du tissu économique, de circulations dans la ville. On peut ajouter ici une interrogation. Le nombre de morts français pour l’année 1914 que l’on retient habituellement est de 300000 morts environ or l’exposition mentionne 235000 morts. Ce chiffre n’a pas manqué de nous étonner.

Toutes ces critiques ne doivent cependant pas prendre le pas sur l’impression générale qui est celle d’une exposition réussie qui mérite indéniablement la visite. Il faut ajouter que le Musée de l’école de Nancy propose également une autre exposition sur les artistes de l’école de Nancy et la Grande Guerre que nous n’avons malheureusement pas eu le loisir de visiter. Les passionnés d’histoire de la Grande Guerre ont donc tout intérêt à faire le détour par Nancy.

Le lien vers la page web de l’exposition Été 1914 est ici et celui vers le dépliant est .

Le lien vers le flyer de l’exposition du Musée de l’école de Nancy est ici et le communiqué de presse est .

Quelques images de la visite :

Exposition Été 1914 (Nancy) IMG_7185 IMG_7187 IMG_7193 IMG_7196


Une réflexion sur « Exposition « Été 1914, Nancy et la Lorraine dans la guerre » : une visite »

  1. J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie de mon livre  » La guerre à coups d’hommes  » (Editions Grancher) consacré aux premières semaines de la Grande Guerre en Lorraine durant l’été 1914 avec la 2ème Armée du général de Castelnau. Grâce à de nombreux témoignages collectés auprès des familles, parfois écrits  » à chaud  » ou après le conflit, j’évoque ce qu’ont enduré les Soldats du 20ème Corps du général Foch, les Provençaux du 15ème Corps, les Languedociens du 16ème Corps et les troupes de réserve venue de l’Ouest de la France. Vous pouvez visiter le modeste site que j’ai réalisé sur l’ouvrage à l’adresse suivante :
    http://guerrelorraine1914.monsite-orange.fr/index.html
    ou visionner le reportage réalisé par FR3 Lorraine :
    http://lorraine.france3.fr/2014/03/16/les-terribles-combats-de-la-colline-du-leomont-432325.html
    Pour obtenir un exemplaire en Service de Presse, contacter Laetita Vignau (01-42-74-57-52 / 06-78-56-99-53) ou par mail : laetitia@euxdanslapresse.com
    Je me tiens à votre disposition pour de plus amples précisions.
    Cordialement
    Patrick-Charles RENAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *