Tous les articles par Caroline Fontaine

Colloque – La pensée politique de Georges Clemenceau- 21 et 22 novembre

Clemenceau

Sous le haut patronage de Monsieur François Hollande
Président de la République
A l’occasion du 85e anniversaire
de la mort de Georges Clemenceau
et du Centenaire de la Première Guerre Mondiale

Vendredi 21 et Samedi 22 novembre 2014
Palais du Luxembourg – Salle Clemenceau

La Société des Amis de Georges Clemenceau vous prie d’assister au colloque international

La Pensée Politique
de Georges Clemenceau

Vendredi 21 novembre 2014
Palais du Luxembourg – Salle Clemenceau
09 h 30-12 h 45 14 h 30-18 h 00

Présentation : Marcel Wormser
(Président de la Société des Amis de Georges Clemenceau)
I. Clemenceau et la République 10 h 00 – 12 h 45
Président : Jean-Jacques Becker
(Université Paris X / Centre de Recherche Historial de la Grande Guerre)
– Clemenceau et l’idée de République
Sylvie Brodziak (Université de Cergy-Pontoise)
– Clemenceau et le Parlement
Jean-Noël Jeanneney (ancien Ministre, IEP Paris)
– Clemenceau Girondin ?
Samuel Tomei (IEP Paris)
Questions
11 h15 – 11 h 30 :  Pause
– Clemenceau, la question sociale et le socialisme
Michel Winock (IEP Paris)
– Clemenceau face à l’impérialisme et au colonialisme
Michel Drouin (CNRS)
– Clemenceau et Jules Ferry
Mona Ozouf (CNRS et EHESS)
Questions
12 h45 – 14 h 30 : Pause
II. Clemenceau et l’oeil du public 14 h 30 – 18 h 00
Président : Jean-Noël Jeanneney (ancien Ministre, IEP Paris)
– Clemenceau calomnié, la légende noire de Clemenceau
Pierre Assouline (Ecrivain, membre de l’Académie Goncourt)
– Clemenceau, sujet de caricatures et de réclames
Bertrand Tillier (Université de Bourgogne)
– Clemenceau vu par les Anglais
David Watson (Université d’Edimbourgh)
Questions
15 h45 – 16 h 00 : Pause
Table ronde animée par Jean-Loup Reverier
réunissant Madame Roselyne Bachelot-Narquin
et Messieurs Hervé Gaymard, Pierre Joxe, Manuel Valls
Projection du film inédit « Clemenceau »
Samedi 22 novembre 2014
Palais du Luxembourg – Salle Clemenceau
09 h 30-13 h 00
III. La Pensée de Clemenceau en action 09 h 30 – 13 h 00
Présidente : Sylvie Brodziak
(Université de Cergy-Pontoise)
– Clemenceau et la guerre, concept et circonstances
Jean-Jacques Becker
(Université Paris X / Centre de Recherche Historial de la Grande Guerre)
– Clemenceau et le Radicalisme
Serge Berstein (IEP Paris)
Questions
10h25-10h40 : Pause
– Clemenceau et les relations internationales
Yves Saint-Geours (Ambassadeur)
– Clemenceau vu par les Allemands
Gerd Krumeich (Université Düsseldorf)
– Clemenceau et le Levant
Gérard D. Khoury (Historien, chercheur associé à l’Iremam Aix)
– Clemenceau et les pensées politiques en Asie
Matthieu Séguéla (Docteur en histoire, chercheur associé à l’Umifre)
Questions
Conclusions : Jean-Pierre Chevènement (Ancien Ministre)
Remerciements : Marcel Wormser
(Président de la Société des Amis de Georges Clemenceau)
Imp. COMPO-OFFSET – 78700 CONFLANS – Tél. 01 39 72 61 76
Pour se rendre au Palais du Luxembourg
15, rue de Vaugirard
75006 Paris
Métro : Odéon, Mabillon
RER : Luxembourg
Parcs de stationnement : Place Saint-Sulpice, Marché Saint-Germain
Autobus : 58, 84 ou 89
Avec le concours du Ministère de la Défense, de la Ville de Paris,
de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale
et du Château de Parnay.
Renseignements
Sylvie Brodziak : sylvie.brodziak@gmail.com
Samuel Tomeï : samuel.tomei@orange.fr
Une pièce d’identité étant exigée à l’entrée,
l’on est prié de se présenter dès 9 heures

Grande Guerre, Justice et Droit à l’Historial de la Grande Guerre – 22 novembre

INVITATION

Samedi 22 novembre 2014

Historial de la Grande Guerre, Péronne 

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

est heureux de vous inviter à la manifestation :

Grande Guerre, Justice et Droit

Pierre Léris
Pierre Léris

animée par Annie DEPERCHIN

Introduction par Philippe Lemaire, Procureur général près la Cour d’appel d’Amiens

14H30-15H30 : VISITE thématique « Droit et Justice »

de l’Historial de la Grande Guerre

16H-18H : CONFÉRENCE

Les archives de Pierre Léris

Magistrat Combattant et Témoin de la Grande Guerre

 

Pierre Léris -
Pierre Léris –

 En présence d’Henri et de Jean-Louis Magdelénat, petits-fils de Pierre Léris

Les archives de Pierre Léris : Magistrat Combattant et Témoin de la Grande Guerre par Annie DEPERCHIN

Pierre Léris est magistrat depuis huit ans lorsque la guerre éclate. Sur l’Yser, à Verdun, dans la Somme, il partage, dans les tranchées, le quotidien ordinaire des combattants. Blessé plusieurs fois, il est capturé en avril 1918 et connait alors la condition de prisonnier, dans un camp du nord de l’Allemagne, jusqu’à sa libération en janvier 1919. La correspondance adressée presque quotidiennement à ses parents ainsi que les très nombreuses photographies qu’il prend tout au long du conflit sont parvenues jusqu’à nous grâce à sa famille. Ces documents constituent un fonds exceptionnel qui nous plonge au cœur de l’expérience combattante d’un milieu professionnel sur lequel les témoignages sont rarissimes.

Annie DEPERCHIN (Centre d’Histoire Judiciaire – Université de Lille 2)

Historienne du droit, engagée depuis de nombreuses années dans des programmes de recherche relatifs au droit et à la justice pendant la Grande Guerre. A contribué récemment à La Première Guerre mondiale, Fayard, 2014.

Visite du musée : 7€  Attention ! groupe limité à 40 personnes maximum 

Conférence : Entrée libre

Réservation/Renseignement : c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18

campagne de recrutement pour des bourses doctorales – EUROPEAN UNIVERSITY INSTITUTE

Doctorat en Histoire et Civilisation

Un environnement de recherche exceptionnel pour des chercheurs provenant de toute l’Europe et du reste du monde à Florence, Italie

  • Institution européenne de prestige pour la recherche de troisième cycle en histoire moderne et contemporaine
  • Recherche centrée sur l’Europe, ambiance cosmopolite, diversité culturelle et linguistique
  • Programme de recherche axé sur l’histoire comparée ainsi que sur l’histoire globale et transnationale
  • Programmes d’échange avec les grandes universités européennes, américaines et russes
  • Excellente bibliothèque et accès à un grand nombre de données en ligne
  • Siège des Archives de l’Union européenne
  • Doctorat préparé en collaboration avec l’EHESS, Paris, dans le cadre d’une convention tripartite avec le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR)
  • Les chercheurs français sont titulaires: d’une bourse d’études mensuelle de €1.240 financée par l’IUE en 1ère année; d’un CDD (salaire mensuel: €1.368) financé par le MESR et géré par l’EHESS, de la 2ème à la 4ème année.

L’Institut universitaire européen

L’Institut universitaire européen est l’une des principales institutions académiques dans le cadre des études universitaires de troisième cycle. Il est spécialisé dans quatre domaines de recherche distincts : l’histoire, le droit, l’économie, les sciences politiques et sociales.

L’Institut est situé sur les collines qui surplombent Florence et se caractérise par la dimension internationale et l’ancrage profondément européen de l’enseignement et de la recherche.

Il fut créé en 1972 par les États membres de la Communauté européenne dans le but de proposer une formation avancée pour les doctorants et étudiants de Master, et de promouvoir la recherche au plus haut niveau.

Histoire et Civilisation

Le département d’Histoire et Civilisation étudie l’histoire de l’Europe de la Renaissance à nos jours, tout en admettant que l’idée – ou les idées – d’Europe demeurent contestées, de même que la question de ses frontières à travers le temps. Le département se consacre notamment à l’étude de l’histoire européenne dans une perspective globale en promouvant sa mise en relation avec d’autres régions et cultures du monde. Il se veut un lieu de rencontre entre des approches historiographiques et méthodologiques diverses et encourage vivement le multilinguisme tout en favorisant l’anglais pour le déroulement de ses activités.

Le département privilégie l’étude des courants économiques et culturels dans une perspective comparative et transnationale ; l’histoire des traditions et des mouvements sociaux, politiques et culturels ; ainsi que les approches historiques en termes de genre. Il se donne pour vocation de saisir à la fois le passé de l’Europe et l’étude de ce passé afin de se confronter aux problématiques les plus stimulantes de son présent.

Professeurs

  • Youssef Cassis : Histoire économique
  • Laura L. Downs : Histoire du genre
  • Alexander Etkind : Histoire des relations russo-européennes
  • Jorge Flores : Histoire européenne des systèmes coloniaux et post-coloniaux
  • Regina Grafe : Histoire moderne
  • Pieter M. Judson : Histoire des XIX/XX siècles
  • Pavel Kolár : Histoire comparée et transnationale de l’Europe
  • Luca Molà : Histoire de la Renaissance européenne et de la Méditerranée
  • Dirk Moses : Histoire globale et coloniale
  • Lucy Riall : Histoire comparée de l’Europe
  • Federico Romero : Histoire de la coopération et de l’intégration dans l’Europe
  • Ann Thomson : Histoire intellectuelle européenne
  • Stéphane Van Damme : Histoire des sciences

Date limite des candidatures : 31 janvier 2015

Département d’Histoire et Civilisation : www.eui.eu/HEC

Information sur le programme de doctorat : www.eui.eu/PhD

Contact

Institut universitaire européen

Département d’Histoire et Civilisation

Via Boccaccio 121

50133 Florence, Italie

Tel: +39 055 4685 035

Fax: +39 055 4685 203

www.eui.eu

Une guerre fratricide ? Juifs allemands et français dans la Grande Guerre

 

Vendredi 14 novembre 2014 de 11 h à 18 h

Journée d’études organisée par le Labo 3L.AM de l’université du Maine et le laboratoire CECILLE de l’université Lille III en partenariat avec le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

Avec la participation d’Annette Becker, université Paris Ouest Nanterre La Défense ; Martine Benoît, université Lille III ; Dorothea Bohnekamp, université Paris III-Sorbonne nouvelle ; Marie Brunhes, université Lille III ; Danielle Delmaire, université Lille III ; Laurence Guillon, université Paris Ouest Nanterre La Défense ; Prof. Krumeich, université de Düsseldorf ; Philippe Landau, archives du Consistoire central ; Heidi Knörzer, École polytechnique

PROGRAMME

11 h
Accueil des participants

11 h 15
Introduction
Martine Benoit (Lille 3) et Dorothea Bohnekamp (Paris 3)

I. JUIFS FRANÇAIS ET ALLEMANDS DANS LA GRANDE GUERRE : L’IDENTITÉ DÉCHIRÉE

11 h 30
Le comptage des juifs, les Protocoles des Sages de Sion et le « complot júdéo-bolchévique » : Un nouveau antisémitisme meurtrier à l´issue d´une Grande guerre perdue
Prof. Gerd Krumeich (Université de Düsseldorf)

12 h 40
Français israélites ou Juifs en guerre ?
Philippe Landau (Directeur des archives du Consistoire central)

13 h 15
Déjeuner

II. ÉCRITS DE GUERRE, ÉCRITS « ENGAGÉS » ?

14 h 30
Martin Buber et la Guerre
Dominique Bourel (Paris IV – CNRS)

15 h 05
Un rabbin au cœur du conflit : les récits de guerre de Leo Baeck
Laurence Guillon (MCF, Université Paris Ouest-Nanterre)

15 h 40
D’une guerre à l’autre : les guerres de 1870-1871 et de 1914-1918 dans l’Allgemeine Zeitung des Judenthums et les Archives israélites
Heidi Knörzer (MCF, Ecole polytechnique)

16 h 10
Regards croisés – la rencontre entre ‘Juifs de l’Est’ et ‘Juifs de l’Ouest’ dans la Grande Guerre
Martine Benoit et Marie Brunhes (Université Lille 3)

III. DE LA GUERRE À L’EUROPE : MÉMOIRES PARTAGÉES DE LA GRANDE GUERRE

16 h 40
Juifs européens dans la Grande Guerre, des fronts contrastés
Annette Becker (PR, Université Paris Ouest-Nanterre)

17 h 15
La mémoire juive de la Guerre en France et en Allemagne
Dorothea Bohnekamp (MCF, Université Sorbonne nouvelle – Paris 3)

17 h 45
Conclusion de la Journée
Danielle Delmaire (PR, Université de Lille 3)

Tarifs
Accès gratuit sur réservation
Réservation indispensable
par mél à reservations@mahj.org

ou par téléphone au 01 53 01 86 48
du lundi au vendredi
de 14 h à 17 h 30

 

Conférence : Jaurès face au danger de guerre Gilles CANDAR

INVITATION

Le Centre international de recherche de

l’Historial de la Grande Guerre

est heureux de vous inviter à la

conférence de Gilles CANDAR*

Jaurès face au danger de guerre

Mardi 11 novembre 2014, 15H

à l’Historial de la Grande Guerre (Péronne)

Coll. Historial de la Grande Guerre, Péronne, Somme. Photo Yazid Medmoun
Coll. Historial de la Grande Guerre, Péronne, Somme.Photo Yazid Medmoun 

Tôt confronté aux perspectives comme aux réalités de la guerre, Jaurès est convaincu à partir du conflit russo-japonais de 1904 du caractère potentiellement imminent d’une conflagration générale en Europe. Cette analyse fonde l’essentiel de sa stratégie politique au cours de la décennie: choix de l’unité socialiste, de la construction d’une force prolétarienne autonome, d’un engagement dans une stratégie internationale. Son axe est d’abord celui de l’Internationale socialiste qu’il cherche à gagner à une action coordonnée contre le danger de guerre. Mais il adapte et complexifie sans cesse son dispositif cherchant notamment dans les dernières années à l’insérer dans un jeu plus vaste, en liaison avec les mouvements libéraux et progressistes, et sans refuser non plus de penser et de préparer une guerre toujours possible avec l’Allemagne. Au printemps 1914, il est en droit d’apprécier le progrès des forces de paix, sans que celles-ci puissent prétendre avoir obtenu de succès décisif. La catastrophe d’août 1914 ne signifie pas pour autant la ruine de sa politique. Gilles CANDAR* (Président de la Société d’études jaurésiennes)

Réservation tel : 03 22 83 14 18

Renseignement : c.fontaine@historial.org 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

*Historien  spécialiste des xixe et xxe siècles et des gauches françaises, professeur en classes préparatoires, Gilles Candar est le président de la Société d’études jaurésiennes depuis 2005. Avec Madeleine Rebérioux (1920-2005), il est chargé de la coordination des Œuvres de Jean Jaurès chez Fayard (9 volumes parus en sur dix-sept prévus au total). Il est aussi membre depuis 1992 du comité de rédaction de la revue Mil neuf cent : Revue d’histoire intellectuelle

Il a notamment publié cette année :  Jean Jaurès, Justice d’abord !, anthologie Le Monde/Rue des écoles, coll. « Les rebelles » dirigée par Jean-Noël Jeanneney avec Grégoire Kauffmann, 2012. Jean Jaurès, avec Vincent Duclert, Fayard, 2014. Jean Jaurès. Une vie pour l’humanité, avec Romain Ducoulombier et Magali Lacousse, catalogue de l’exposition « Jaurès » aux Archives nationales, hôtel de Soubise à Paris, mars-juin 2014, Beaux-Arts éditions, 2014.

Société d’études jaurésiennes : http://www.jaures.info/welcome/index.php

Cahiers Jaurès : http://www.cahiers.jaures.info/sommaire.php?id=28
Illustration : Jean Jaurès Collection Historial de la Grande Guerre, Péronne (Somme)
Photo : Yazid Medmoun CG80

L’entrée en guerre.

A l’occasion du 100ème anniversaire de l’entrée en guerre
(jour pour jour, heure pour heure)
le centre international de recherche de l’Historial
est heureux de vous inviter à
la conférence de Jean-Jacques Becker :

L’entrée en guerre

Dimanche 3 août 2014, 18H
Historial de la Grande Guerre, Péronne
Salle audiovisuelle

Le ler août 1914, vers 16 heures à quelques minutes d’intervalle, la France et l’Allemagne décrétaient la mobilisation générale. Le 3 août 1914 à 18 heures, l’Allemagne déclarait la guerre à la France. Ce qu’on allait appeler très vite le Grande Guerre avait commencé.
Comment en est-on arrivé là ?
Jean-Jacques BECKER
Professeur émérite Paris Ouest Nanterre – La Défense, Président d’honneur du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

Entrée libre dans la limite des places disponibles, inscription conseillée.
Pour tout renseignement : c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 54 13
Illustration : Affiche de mobilisation générale. Collection Historial de la Grande Guerre, Péronne (Somme) Photo : Yazid Medmoun CG80

Les atrocités de guerre, enjeu de propagande

Les atrocités de guerre, enjeu de propagande 

Articles  d’Annette Becker (Vice-présidente du centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Université Paris Ouest Nanterre la Défense, IUF) et Larissa Wegner (Collaboratrice scientifique à la chaire d’histoire contemporaine de Fribourg)

http://centenaire.org/fr/les-atrocites-de-guerre-enjeu-de-propagande-dannette-becker-et-larissa-wegner

Lundi 11 novembre 2013, Historial de la Grande Guerre

Table ronde à 15h30 : « Le centenaire et l’Historial de la Grande Guerre »

Avec la participation des historiens : Annette Becker, Laurence van Ypersele, Arndt Weinrich, du conservateur en chef : Marie-Pascale Prévost-Bault et du directeur : Hervé François.

Modérateur : Jean-Jacques Becker (président d’honneur du centre international de recherche)

 Tous les pays ont maintenant dévoilé le programme de leur commémoration nationale, en l’organisant chacun selon un modus operandi particulier.
Le Centenaire apparaît ainsi comme un moment privilégié pour faire le point sur la Grande Guerre en Europe, au travers du prisme des commémorations. Que nous apprennent-elles sur nos propres pays et sur nos voisins ? Et l’Historial  dans tout cela ? Quelle sera sa place dans le Centenaire et dans l’offre muséale internationale?
Autour de ce questionnement, s’articuleront les réflexions des historiens et des responsables de l’Historial, à la fois témoins, observateurs et acteurs du Centenaire.

 Cérémonie de remise des bourses à 17h00 : 

Cérémonie de remise des bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre par Christian Manable, Président du Conseil général de la Somme, un représentant de la Fondation Gerda Henkel (sous réserve), Pierre Linéatte, Président de l’Historial de la Grande Guerre et Jean-Jacques Becker Président d’honneur du Centre de Recherche en salle audiovisuelle,

Conclusion de cette journée autour du verre de l’amitié, Café du musée.

 Pour tout renseignement c.fontaine@historial.org    Tél : 03 22 83 54 13 /  06 81 61 61 97

 Entrée libre  (dans la limite des places disponibles)

 

 

 

« 1913, l’attente de la guerre ? » Dimanche 27 octobre, 15 H, Historial

Conférence

« 1913, l’attente de la guerre ? » 

Par Jean-Jacques Becker, Professeur émérite Université Paris X-Nanterre, Président d’honneur du Centre intenational de recherche de l’Historial

Après la Grande Guerre, il était difficile de dire et même de penser que cette guerre qui avait fait dix millions de morts aurait pu ne pas avoir lieu. D’où l’idée générale qu’elle avait été inéluctable. En a-t-il bien été ainsi ? Certes la période de l’avant-guerre avait souvent été troublée, crises marocaines de 1905 et de 1911, guerres balkaniques de 1912-1913, les principales puissances européennes  divisées en deux groupes antagonistes, renforcement des armées d’active française et allemande, Jaurès consacrant son éloquence à lutter pour la paix… L’histoire ne se réécrit pas, mais un siècle plus tard et depuis longtemps, n’est-il pas légitime de se demander si vraiment, en 1913, dans leur masse, les populations européennes étaient dans « l’attente » de cette guerre qui allait changer la face du monde ?

Entrée libre dans la limite des places disponibles.  Tél 03.22.83.14.18

Sortie de : La Première Guerre mondiale – Combats – Fayard

9782213668789-X

Sortie de COMBATS  tome 1 (sur 3) de  La Première Guerre mondiale chez Fayard : version française de Cambridge History of the First World War à la Cambridge University Press sous la direction de Jay WINTER et du Comité directeur du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne (Somme).

http://www.fayard.fr/la-premiere-guerre-mondiale-tome-1-9782213668789