Conférences et Tables rondes

Programme Octobre/décembre

Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

●Samedi 8 octobre 2016, 16H : Table ronde aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois

 « Partir en guerre, partir pendant la guerre, partir après la guerre. 1914-1923 »

Réfugiés, 1916Réfugiés, 1916 – Coll. Historial de la Grande Guerre

Conseil départemental du Loir et Cher, salle Lavoisier Place de la République 41 000 BLOIS

 

Intervenants : Annie Deperchin  (Université de Lille II), Annette Becker (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense), Philippe Nivet  (Université de Picardie Jules Verne), présidée par Stéphane Audoin-Rouzeau  (EHESS)

Jamais auparavant sans doute, autant hommes, de femmes et d’enfants ne s’étaient vus obligés de partir  que lors de la Grande Guerre. Départs multiples : celui des hommes en âge de combattre, immédiat et massif, et à de très longue distance parfois (soldats américains, soldats des Dominions, soldats des colonies). Mais les civils ont dû partir aussi, et nombreux, lors des grands exodes provoqués par l’avance des armées adverses. Les déportations furent d’autres formes de départs encore, qu’il s’agisse des Arméniens de l’empire ottoman ou d’autres groupes considérés comme trop peu sûrs (Juifs de Russie). Quant aux violences multiformes de la sortie de guerre, elles provoqueront à leur tour de nouveaux arrachements

——————-

●Vendredi 21 octobre 2016, deux conférences à AMIENS  sur

L’occupation allemande dans la Somme

19H00 : Gerd Krumeich  (Université de Düsseldorf) :

L’occupation allemande dans la Somme,

Jeux de cubes patriotique. Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Yazid Medmoun
Jeux de cubes patriotique. Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Yazid Medmoun

L’armée allemande s’installe dans la Somme dès la fin de 1914, redoutant et se préparant à une offensive majeure des armées alliées dans cette région. La période des grandes batailles et le retrait des troupes allemandes sur la ligne Siegfried puis sur la frontière, s’accompagnèrent de dévastations produites par des destructions « stratégiques » méthodiques et systématiques. Cette conférence souhaite revenir sur ce qui s´est vraiment passé dans la Somme entre 1914 et 1918.

20H00 : Philippe Nivet  (Université de Picardie Jules Verne) :

Les populations occupées dans la Somme

Soldat allemand et deux fillettes (Somme, 1916) Coll. Historial de la Grande Guerre
Soldat allemand et deux fillettes (Somme, 1916) Coll. Historial de la Grande Guerre

À la suite de l’évocation des Allemands sur la Somme sera abordée la question de la vie des civils sahariens en zone occupée, en particulier dans le contexte de la bataille de la Somme. La communication se fondera sur des témoignages, en particulier ceux du journaliste Henri Douchet (Fasol) et d’Henriette Thiesset, de Ham.

 Conseil départemental de la Somme, Hôtel du département, Salle Max Lejeune, 33 rue de la République 80 000 AMIENS

—————————–

●Samedi 11 novembre 2016,  Historial de la Grande Guerre,   PÉRONNE

15H : Table ronde : Pierre Bergounioux, un écrivain, l’histoire et la Grande Guerre.

Avec Pierre Bergounioux, Carine Trévisan, Annette Becker et Nicolas Beaupré

Un comédien lira des poèmes et des textes en introduction et en conclusion de la table ronde.

17H00 : Cérémonie de remise des bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

———————

● Mardi 6 décembre 2016, aux Archives départementales de la Somme, 61 Rue Saint-Fuscien, 80000 AMIENS ,  Conférence :

18H30 : Anne RASMUSSEN (Université de Strasbourg) :

Les hygiénistes militaires et l’environnement, de la Grande Guerre aux années 1920

n-12-carte-postale-lhygiene-au-front-coll-historial-de-la-grande-guerre

Dans les guerres du XIXe siècle, la maladie a tué bien plus que le feu du champ de bataille. En 1914, fortes de cette connaissance statistique, les armées issues de la mobilisation générale font de la santé publique – celle des troupes, celle des populations civiles – une préoccupation majeure pour la défense de la nation. Pourtant, plutôt que les grandes épidémies redoutées, ce sont de nouveaux problèmes sanitaires qui surgissent dans la guerre de siège du front occidental, et qui font de l’hygiène en relation à l’environnement de la bataille un enjeu critique.

 

Programme sous réserve de modification merci de vérifier au moment de votre inscription et de votre venue.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Pour tout renseignement/inscription :  c.fontaine@historail.org et 03 22 83 54 14 18

 

Bonjour à toutes et à tous,

Nous sommes au regret de vous annoncer l’annulation du Café d’Histoire à l’Historial de la Grande Guerre (Péronne)  «Les aérodromes et les sites aéroportuaires, civils et militaires dans la Somme» du mardi 31 mai 2016 à 19H00.

Monsieur Maisonneuve (l’intervenant) a été hospitalisé d’urgence et ne pourra assumer son intervention.

Nous espérons reporter cet évènement ultérieurement,  nous ne manquerons pas de vous en informer.

Merci de votre compréhension.

Bien cordialement

 Clotilde Leurs

Historial de la Grande Guerre

Conférence : L’armée française dans la bataille de la Somme, 21 mai, 18H

INVITATION

A l’occasion de la nuit européenne des musées, le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter à la conférence du Commandant Michaël BOURLET (Chef du département histoire et géographie, Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan)

Soldats français dans la Somme. Coll. Historial de la Grande Guerre.
Soldats français dans la Somme.
Coll. Historial de la Grande Guerre.

L’armée française dans la bataille de la Somme

Samedi 21 mai 2016, 18h à l’Historial de la Grande Guerre, Péronne

La bataille de la Somme (juillet-novembre 1916) se résume souvent à une offensive britannique meurtrière qui a marqué profondément l’histoire militaire de la Grande-Bretagne, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie, de l’Afrique du Sud, etc. En revanche, beaucoup ignorent que l’armée française a également participé à cette gigantesque bataille méthodique, en dépit des pertes colossales qu’elle a subies en 1915 et de son engagement devant Verdun à partir du 21 février 1916. Certes, la participation française est réduite par rapport aux prévisions et l’action principale revient aux troupes britanniques, mais les conséquences de la bataille pour l’armée française dépassent les aspects tactiques.

Sur le terrain, les troupes françaises, plus aguerries, maitrisant mieux certains paramètres tactiques et techniques, obtiennent de meilleurs résultats. Mais les maigres gains territoriaux ne compensent pas les pertes. Si cette offensive permet de diminuer la pression allemande sur le front français dans la Meuse, elle ne modifie pas la situation stratégique sur le front occidental. L’armée allemande sort éprouvée de ce choc, mais les franco-britanniques ne sont pas parvenus à la désorganiser matériellement et moralement. Pour terminer, l’échec de la Somme provoque plusieurs séismes politico-militaires en France, en particulier le départ de Joffre et la disgrâce de Foch.

Le commandant Michaël Bourlet, docteur en histoire, est chef du département histoire et géographie des écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan et membre du Centre de recherche des écoles de Coëtquidan (CREC). Sous la direction de Jacques Frémeaux (université Paris IV – Sorbonne), il a soutenu sa thèse de doctorat d’histoire contemporaine intitulée Les officiers des 2e et 5e bureaux de l’EMA (août 1914 – juin 1919). Contribution à l’histoire du renseignement pendant la Première Guerre mondiale en novembre 2009. Il collabore régulièrement à plusieurs revues scientifiques et de vulgarisation sur l’histoire de la Première Guerre mondiale. Il a publié en co-direction avec Yann Lagadec et Erwan Le Gall Petites patries dans la Grande Guerre, Presses universitaires de Rennes, août 2013 et La Belgique et la Grande Guerre, Editions SOTECA, novembre 2012. Enfin, il est l’administrateur du blog Sourcesdelagrandeguerre.fr

http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/crec/Centre-de-recherche-des-ecoles-de-Saint-Cyr-Coetquidan/Menu-Principal/Les-poles/Defense-et-securite-europeennes/Les-chercheurs-du-pole-Defense-et-securite-europeennes/Commandant-Michael-BOURLET

Entrée libre dans la limite des places disponibles. c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18

www.historial.org http://1418.hypotheses.org/ Twitter @cr_historial https://www.facebook.com/crhistorial

 

 

23 janvier/January 2017 : Scholarships/Bourses Gerda Henkel Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

La date limite de dépôt des dossiers de candidatures aux bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre a été modifiée : elle est fixée au lundi 23 janvier 2017. Pour tout renseignement :

http://bit.ly/1KqGCq6

The International Research Center of the Historial de la Grande Guerre annually awards research grants to students who are currently engaged in research for a Ph.D. on the First World War or a subject directly related to the conflict. The deadline for submitting an application is 23 january 2017 :

http://bit.ly/1UFRjZS

 

Exposition George Desvallières, la peinture corps et âme, Le Petit Palais, Conférences

Dans le cadre de l’exposition George Desvallières, la peinture corps et âme, Le Petit Palais vous propose un cycle de conférences.

Georges Desvallières
Georges Desvallières

Vendredi 15 avril 2016 – 18 heures – Auditorium du Petit Palais (182 places) à Paris, entrée dans la limite des places disponibles)

George Desvallières et la Grande Guerre, film (35 mn) de Catherine Ambroselli de Bayser, auteur du catalogue raisonné de l’artiste, qui comporte une méditation sur la chapelle de St Privat dans le Gard, suivi d’un débat avec la participation d‘Annette Becker, historienne des deux guerres mondiales.

Catherine Ambroselli de Bayser
Catalogue Raisonné George Desvallières
www.georgedesvallieres.com
8 rue Murillo, 75008 Paris
Tel. 01 53 75 27 07

 

Magistrat à Péronne pendant la Grande Guerre : Le journal de Pierre Malicet Conférence d’Annie DEPERCHIN

INVITATION

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter à la d’Annie DEPERCHIN :

Magistrat à Péronne pendant la Grande Guerre.

Le journal de Pierre Malicet

Pidrre Malicert vers 1918
Pidrre Malicert vers 1918

Samedi 2 avril 2016, 15 H, Tribunal de Péronne

57 Rue Saint-Fursy, 80200 Péronne

Pierre Malicet est un jeune magistrat, originaire de Picardie, récemment nommé à Péronne lorsque la guerre éclate. Réformé pour raison de santé, il n’est pas mobilisé en août 1914. Lorsque les habitants quittent la ville lors de l’invasion allemande, il décide de rester. Quotidiennement et jusqu’à la fin du conflit, il tient son journal et prend parfois des photos. Il y décrit la vie à Péronne pendant l’occupation, les évacuations, son rapatriement en France via la Suisse, mais aussi les obstacles à l’exercice de son métier de magistrat. Résolu à rester impartial, Pierre Malicet porte un regard très critique sur l’occupant, mais aussi sur les Français qu’il s’agisse des occupés, des réfugiés, des militaires ou des hommes politiques.

Annie DEPERCHIN (Centre d’Histoire Judiciaire – Université de Lille 2) membre du comité directeur du Centre international de recherche de l’Historial, Historienne du droit, engagée depuis de nombreuses années dans des programmes de recherche relatifs au droit et à la justice pendant la Grande Guerre. A contribué récemment à La Première Guerre mondiale, Fayard, 2014. Achève la rédaction d’un livre sur la justice en France pendant la Première Guerre mondiale.

Entrée libre dans la limite des places disponibles, inscription obligatoire c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18

Dans le cadre du plan vigipirate renforcé, une pièce d’identité pourra vous être demandé à l’entrée.

www.historial.org http://1418.hypotheses.org

Twitter @cr_historial

https://www.facebook.com/crhistorial

historial   somme  mission

Samedi 12 mars, Historial de la Grande Guerre : Conférence de Franziska Heimburger

INVITATION

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter le samedi 12 mars 2016 à 15H  à la conférence de Franziska HEIMBURGER (maître de conférences, Paris-Sorbonne) :

« Les langues de la bataille – La Somme franco-britannique

Soldats britannique et français en discussion à l'entrée d'un abri, Bois de Bernafay, 1916, © IWM (Q 79005)
Soldats britannique et français en discussion à l’entrée d’un abri, Bois de Bernafay, 1916, © IWM (Q 79005)

 

La bataille de la Somme mobilise entre juillet et novembre 1916, 51 divisions britanniques venues de tout l’Empire, mais également 48 divisions françaises, aujourd’hui presque oubliées. Que savons-nous de la communication entre soldats et officiers des forces alliées ? Quel fut son impact sur la réussite des opérations et sur le vécu des participants ? Venez découvrir l’univers des langues en guerre par le biais de la communication sur le champ de bataille.

Historial de la Grande Guerre, Péronne – Entrée libre, réservation conseillée afin de pouvoir vous prévenir en cas de modification du programme.

c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18 (en indiquant vos nom et n° de téléphone)

www.historial.org http://1418.hypotheses.org/ Twitter @cr_historial https://www.facebook.com/crhistorial

 

Université d’été ​ « Anatomie » des batailles de la Grande Guerre – Appel à candidatures

Université d’été pour jeunes chercheurs (M2 et doctorants)

Soutenue par le Conseil départemental de la Somme, la Mission du Centenaire 14-18, et l’Office franco-allemand pour la jeunesse

26 juin au 2 juillet 2016,Péronne, Verdun

Briquet artisanal de tranchée, Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Y. Medmoun
Briquet artisanal de tranchée, Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Y. Medmoun

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre (Péronne) avec l’EHESS (Paris), le Zentrum für Militärgeschichte und Sozialwissenschaften der Bundeswehr (Potsdam) et l’université de Picardie Jules Vernes (Amiens) sollicite des candidatures pour son université d’été de jeunes chercheurs travaillant sur la Première Guerre mondiale ou plus largement la conflictualité contemporaine.

                  1. Objectifs

Nous comptons réunir un groupe international de jeunes chercheurs travaillant sur l’histoire militaire, culturelle, sociale et environnementale de la guerre. Au cours de la semaine passée ensemble, ils auront l’occasion d’échanger entre eux, mais également avec un grand nombre de chercheurs de renommée internationale. Des visites et des excursions font partie intégrale du programme et enrichissent l’expérience.

                  1. Thématique

L’année 2016 avec le centenaire des deux batailles symboles de la Première Guerre mondiale – Verdun et la Somme – nous amène a choisir comme thème la bataille et le champ de bataille dans l’historiographie du premier conflit mondial. Depuis John Keegan et son Anatomie de la bataille, un grand nombre d’ historiens ont enrichi notre compréhension de l’expérience du combat, mais aussi notre savoir sur la représentation littéraire et artistique du champ de bataille, ainsi que notre analyse de la mémoire des batailles dans le souvenir qu’a laissé la Grande Guerre à travers le monde.

Notre semaine à Verdun et Péronne (trois jours pour chaque localité) nous donnera non seulement l’occasion de travailler ensemble sur un état de l’art de la recherche sur les batailles de la Première Guerre mondiale et de découvrir les avancées les plus récentes en archéologie du champ de bataille et en histoire environnementale de la guerre, mais aussi et surtout de confronter ces savoirs abstraits avec des visites de terrain.

                  1. Programme

Les participants bénéficieront de visites guidées des champs de bataille et des sites mémoriaux autour de Verdun et dans la Somme, avec des spécialistes locaux et des experts en archéologie du champ de bataille. Des conférences et des débats avec des historiens de renom de la Première Guerre mondiale (dont Stéphane Audoin-Rouzeau, Annette Becker, Annie Deperchin, John Horne, Gerd Krumeich, Anne Rasmussen et Jay Winter) complèteront des séances de travail en atelier animées par les membres du comité organisateur.

Nous disposons de places pour tous les participants aux cérémonies du 1er juillet 2016 dans la Somme (Thiepval).

                  1. Conditions

Les langues de travail de l’université d’été seront l’anglais et le francais. Afin de participer pleinement au programme et en particulier aux visites guidées, une connaissance au moins passive du francais est exigé.

Afin de nous permettre d’échanger efficacement, nous enverrons un dossier préparatif à lire avant de venir avec des extraits d’archives et des articles scientifiques aux participants une fois la sélection effectuée.

Nous couvrirons l’hébergement (en chambre individuelle ou de deux personnes; sanitaires partagés), le transport (au départ et au retour de Paris), les droits d’entrée pour les différents sites et la plupart des repas. Nous pourrons également participer aux frais de transport des participants vers/de Paris, en particulier pour ceux dont les institutions d’origine ne subventionnent pas ce type de dépenses.

Comité organisateur:

Caroline Fontaine (Centre International de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne)
Franziska Heimburger (Paris-Sorbonne, CIRHGG)
Tomás Irish (Swansea University)
Benoît Majerus (Université of Luxembourg)
Gene Tempest (Insignia Films)

Le dossier de candidature (en anglais ou francais) comporte un résumé du projet de recherche en une page et un CV académique d’une page.

Il doit être déposé avant minuit le 15 février 2016 sur la plateforme en ligne de l’université d’été : http://batailles2016.sciencesconf.org/?lang=fr
Procédure:
1- Créer un compte Sciencesconf en choisissant à gauche dans le menu « Créer un compte »
2- Remplir le formulaire, puis cliquer “Créer un compte” et ensuite activer le compte en cliquant sur le lien dans le mail de confirmation.
3- Cliquer sur « Dépôts » dans le menu à gauche et ensuite sur “Déposer la communication”.
4- Remplir le formulaire des métadonnées. Dans le champ “Résumé”, dites-nous en quelques paragraphes en quoi vous pensez que cette université d’été vous serait bénéfique et en quoi vous pensez pouvoir y contribuer. Quand vous êtes sur la page du dépot de communication, veuillez soumettre votre résumé de projet de recherche en tant que “communication” et votre CV en tant que ”données supplémentaires”.

Les résultats de la procédure de candidatures vous parviendront pour le 15 mars 2016.

CFP-batailles-Historial

Contact: ecole-ete[at]cirhgg.org
historialsommemission

OFAJ_100x_4c

Summer School « The Face of First World War Battlefields and Battles » – CFP

Summer School for Graduate students

With financial support from the Conseil départemental de la Somme, the Mission du Centenaire 14-18, and the Office franco-allemand pour la jeunesse.

June 26th to July 2nd 2016, Péronne & Verdun

Trench lighter, Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Y. Medmoun
Trench lighter, Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Y. Medmoun

The International Research Centre of the Historial de la Grande Guerre, Péronne, with its partners at the EHESS Paris, the Zentrum für Militärgeschichte und Sozialwissenschaften der Bundeswehr, Potsdam and the Université de Picardie Jules Vernes invites applications for its summer school in Verdun and Péronne for graduate students working on the First World War or modern conflicts more generally.

                  1. Aims

We aim to bring together an international group of outstanding young scholars with interests in, but not limited to, the military, cultural, social, and environmental histories of war. Over the course of a week, students will spend time in discussion with their peers, but also a wide range of leading international academics. Excursions and visits are an integral part of the programme and serve to enrich the experience.

                  1. Topic

The centenary in 2016 of the two iconic battles of the First World War–Verdun and the Somme–leads us to reconsider battles and battlefields in the historiography of the First World War. Since John Keegan’s pioneering Face of Battle (1976), generations of historians have expanded our understanding of the experience of combat, as well as our knowledge of the literary and artistic representations of the battlefield. The way we think about the legacy of battles in the memory of the First World War around the world, too, has changed. Our week in Verdun and Péronne (three days each) will not only give us time to reflect on the current state of research on the battles of the First World War and discover the most recent advancements in battlefield archeology and environmental history of warfare, but also confront these readings with on-the-ground visits to the sites studied.

                  1. Programme highlights

Activities will include guided tours of battlefields and memorial sites around Verdun and at the Somme, with local guides and specialists of battlefield archeology. Lectures by and debates with renowned historians of the First World War (including Stéphane Audoin-Rouzeau, Annette Becker, Annie Deperchin, John Horne, Gerd Krumeich, Anne Rasmussen and Jay Winter) will supplement our smaller seminar sessions with the summer school organizing historians (see below). On July 1st, 2016 we have seats reserved for all participants at the Somme centenary commemoration in Thiepval.

                  1. Conditions

The working languages of the summer school will be English and French. In order to participate in the full programme and in particular the guided tours of the battlefields a good passive knowledge of French (the capacity to understand a native speaker giving a fairly technical talk) is indispensable.

In order to allow for the greatest possible interaction and debate during the summer school, participants will be expected to read a certain number of documents ahead of time and prepare them for presentation.

We will cover accommodation (in 1 and 2-bed-rooms, shared bathrooms), all local transport (leaving and returning to Paris), entry fees for the various sites and most meals. We will also be able to provide assistance for travel costs to/from Paris for participants, especially those whose academic institutions do not cover such expenses.

Organizing committee:

Caroline Fontaine (Centre International de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne)
Franziska Heimburger (Paris-Sorbonne, CIRHGG)
Tomás Irish (Swansea University)
Benoît Majerus (Université of Luxembourg)
Gene Tempest (Insignia Films)

Applications (in English or French) consisting of a 1-page summary of the candidate’s field of research [or: “research interests”] and a 1-page academic CV must be received before midnight on 15th February 2016 online: http://batailles2016.sciencesconf.org/?lang=en
Procedure:
1- Create an account on the website, clicking on « Create account » in the left-hand menu.
2- Fill in the form, click on « register » and then activate the account when you receive the confirmation email.
3- Click on « Submissions » in the left-hand column and then « Submit a paper ».
4- Fill in the submission metadata. In the “Abstract” field, please tell us in a couple of paragraphs why you feel this summer school would be beneficial to you and what you could bring to it. When you reach the page for paper submission, please submit your project summary as “Paper” and your CV as “supplementary information”.
We will notify applicants whether their papers have been accepted by 15th March 2016.

CFP-batailles-Historial

Contact: ecole-ete[at]cirhgg.org

historial sommemission
OFAJ_100x_4c