Archives par mot-clé : traumatisme

Exposition : Face à Face – Regards sur la dé(re)figuration, Historial de la Grande Guerre

Jusqu’au 11 novembre 2015, venez découvrir à l’Historial de la Grande Guerre l’exposition « Face à Face : Regards sur la dé(re)figuration ».

Affiche ExpoÀ partir de l’histoire des « Gueules Cassées », ces combattants défigurés de la Première Guerre mondiale, « Face à Face » permettra d’évoquer l’évolution de la pensée et des pratiques médicales grâce aux documents et objets choisis dans les collections de quelques illustres chirurgiens de la Grande Guerre à aujourd’hui. Ces moulages, instruments médicaux, photographies, témoignages écrits et filmés, seront mis en perspective avec les moyens techniques actuels.

Pour cette exposition temporaire exceptionnelle, l’Historial de la Grande Guerre donne carte

blanche au Professeur Bernard Devauchelle. Président de l’Institut Faire Faces, Chef de service Chirurgie Maxillo-Faciale au CHU d’Amiens, le Professeur Devauchelle assure le Commissariat de cette exposition.

Une mise en regard historique

Affiche exposition
Bouchon de radiateur d’automobile

 

« L’impensable défiguration, que la malformation, le traumatisme ou la tumeur créent, est génératrice d’exclusion. Regarder et toucher la chirurgie reconstructrice qui en est issue, ses intuitions, ses évolutions, son ingéniosité mais aussi ses limites, son audace et son impuissance. L’exposition vous invite à franchir « the thin red line », cette ligne qui sépare la vie de la mort.» Professeur Bernard Devauchelle.

 

Défigurés, de la Grande Guerre à nos jours

Photographies et vidéos retracent le parcours des « Gueules Cassées », combattants défigurés, du champ de bataille aux opérations de reconstruction faciale. L’exposition interroge le visiteur sur l’existence du défiguré et comment la société, de la Grande Guerre à aujourd’hui, génère l’exclusion de ces personnes, déjà si profondément blessées par les traumatismes physiques et psychiques liés à leur défiguration.

 

L’évolution de la pensée médicale

La naissance de la chirurgie maxillo-faciale a véritablement lieu pendant la Grande Guerre, grâce aux premiers hommes de science qui s’y sont illustrés.

« Face à Face : Regards sur la dé(re)figuration » vous invite à découvrir les oeuvres de piliers de cette chirurgie reconstructrice : Harold Gillies, Hyppolite Morestin, Maurice Virenque, Alexis Carrel, Albéric Pont, Robert Wlerick ou Paul Tessier, précurseurs de la reconstruction faciale.

Le parcours en dix étapes est ponctué par dix poèmes, des haïkus écrits par des combattants de la Grande Guerre.

Un parcours de visite avec deux niveaux de lecture

La première sans être chronologique évoque au travers de collections de moulages, photographies, portraits, dessins, texte, illustrations et films de chirurgiens, les pratiques imaginées et développées pendant la Grande Guerre pour re-figurer les blessés de la face (appareillage, masque, épithèse…).

La seconde sera consacrée aux techniques actuelles d’analyse et d’exploration du visage : photographies 2D et 3D, modèles anatomiques tridimensionnels, modélisation et capture des mouvements…

La part technique (épithésistes, prothésistes…) et artistique (E. Daynes) de la reconstitution artificielle de toute ou partie du visage sera exposée physiquement mais aussi par des vidéos et des explications. La dernière station sera consacrée aux techniques chirurgicales actuelles, aboutissement de l’ensemble des pratiques développées depuis un siècle.

Commissariat d’exposition

Professeur Bernard DEVAUCHELLE, Chef du Service de Chirurgie Maxillo-Faciale du CHU d’Amiens et fondateur de l’Institut Faire Faces, il est le pionnier des greffes de la face en ayant réalisé la première en novembre 2005. Responsable et porteur du projet européen, il guide les choix et les enjeux de l’exposition en lien avec l’Historial.

Assisté du Professeur Sylvie TESTELIN, Chirurgien maxillo-facial et Professeur à l’Université Picardie Jules Verne.

Équipe de production

Hervé FRANÇOIS, Directeur de l’Historial de la Grande Guerre

Marie-Pascale PRÉVOST-BAULT, Conservateur en chef

Claire STEWART, Attachée culturelle

Christine CAZÉ, Documentaliste

Amandine GOURGUECHON, Chargée de communication et médias

Scénographie et fabrication

Agence KASCEN, Bruxelles (www.ka-scenographes.com)