Conférence : L’armée française dans la bataille de la Somme, 21 mai, 18H

INVITATION

A l’occasion de la nuit européenne des musées, le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter à la conférence du Commandant Michaël BOURLET (Chef du département histoire et géographie, Ecoles de Saint-Cyr Coëtquidan)

Soldats français dans la Somme. Coll. Historial de la Grande Guerre.
Soldats français dans la Somme.
Coll. Historial de la Grande Guerre.

L’armée française dans la bataille de la Somme

Samedi 21 mai 2016, 18h à l’Historial de la Grande Guerre, Péronne

La bataille de la Somme (juillet-novembre 1916) se résume souvent à une offensive britannique meurtrière qui a marqué profondément l’histoire militaire de la Grande-Bretagne, du Canada, de la Nouvelle-Zélande, de l’Australie, de l’Afrique du Sud, etc. En revanche, beaucoup ignorent que l’armée française a également participé à cette gigantesque bataille méthodique, en dépit des pertes colossales qu’elle a subies en 1915 et de son engagement devant Verdun à partir du 21 février 1916. Certes, la participation française est réduite par rapport aux prévisions et l’action principale revient aux troupes britanniques, mais les conséquences de la bataille pour l’armée française dépassent les aspects tactiques.

Sur le terrain, les troupes françaises, plus aguerries, maitrisant mieux certains paramètres tactiques et techniques, obtiennent de meilleurs résultats. Mais les maigres gains territoriaux ne compensent pas les pertes. Si cette offensive permet de diminuer la pression allemande sur le front français dans la Meuse, elle ne modifie pas la situation stratégique sur le front occidental. L’armée allemande sort éprouvée de ce choc, mais les franco-britanniques ne sont pas parvenus à la désorganiser matériellement et moralement. Pour terminer, l’échec de la Somme provoque plusieurs séismes politico-militaires en France, en particulier le départ de Joffre et la disgrâce de Foch.

Le commandant Michaël Bourlet, docteur en histoire, est chef du département histoire et géographie des écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan et membre du Centre de recherche des écoles de Coëtquidan (CREC). Sous la direction de Jacques Frémeaux (université Paris IV – Sorbonne), il a soutenu sa thèse de doctorat d’histoire contemporaine intitulée Les officiers des 2e et 5e bureaux de l’EMA (août 1914 – juin 1919). Contribution à l’histoire du renseignement pendant la Première Guerre mondiale en novembre 2009. Il collabore régulièrement à plusieurs revues scientifiques et de vulgarisation sur l’histoire de la Première Guerre mondiale. Il a publié en co-direction avec Yann Lagadec et Erwan Le Gall Petites patries dans la Grande Guerre, Presses universitaires de Rennes, août 2013 et La Belgique et la Grande Guerre, Editions SOTECA, novembre 2012. Enfin, il est l’administrateur du blog Sourcesdelagrandeguerre.fr

http://www.st-cyr.terre.defense.gouv.fr/index.php/crec/Centre-de-recherche-des-ecoles-de-Saint-Cyr-Coetquidan/Menu-Principal/Les-poles/Defense-et-securite-europeennes/Les-chercheurs-du-pole-Defense-et-securite-europeennes/Commandant-Michael-BOURLET

Entrée libre dans la limite des places disponibles. c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18

www.historial.org http://1418.hypotheses.org/ Twitter @cr_historial https://www.facebook.com/crhistorial

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.