Actes du colloque 2011 « Guerres futures, guerres imaginées: vers une histoire culturelle de l’avant-1914 » en accès libre

Une annonce rapide car les actes du colloque de novembre 2011 du Centre de Recherche intitulé « Guerres futures, guerres imaginées: vers une histoire culturelle de l’avant-1914 » – édités par Heather Jones et Arndt Weinrich – sont désormais disponible en accès libre sur la plateforme Perspectivia :

Heather Jones, Arndt Weinrich: Introduction
Andreas Rose: Waiting for Armageddon? British Military Journals and the Images of Future War (1900–1914)
Benoist Couliou: L’idée de guerre courte dans la pensée militaire française
Peter Farrugia: Failure of Imagination? Rationalism, Pacifism, Memory, and the Writing of Jean de Bloch and Norman Angell (1898–1914)
Gerd Krumeich: Friedrich von Bernhardi – Théoricien militaire marginal ou représentatif? Réflexions sur l’influence de »Deutschland und der nächste Krieg« (1912)
Pascal Trees: Polnische Vorstellungen vom Großen Krieg vor 1914
Stéphane Tison: Les grandes manoeuvres annuelles. Mise en scène des guerres futures (1899– 1914)
Justin Dolan Stover: Periphery of War or First Line of Defence? Ireland Prepares for Invasion (1900–1915)
Franziska Heimburger: Imagining Coalition Warfare. French and British Military Language Policy before 1914
Gabriela A. Frei: Great Britain, Contraband and Future Maritime Conflict (1885–1916)
Alexandre Sumpf: La guerre trop vite oubliée. La Russie et la défaite contre le Japon (1905– 1914)
Naoko Shimazu: The Mentality of the Japanese Conscript and Manchuria as »lieu de mémoire «
Matteo Caponi: Mourir dans une guerre »sainte«? Les catholiques italiens et la conquête de la Libye (1911–1913)
John Horne: Guerres prémonitoires? Visions croisées des conflits balkaniques (1912– 1913). France et Grande-Bretagne

Franziska Heimburger

Franziska Heimburger est maître de conférences à Paris-Sorbonne. Elle travaille, à la suite de sa thèse, sur les langues et l'histoire, particulièrement en contexte guerrier.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *