Archives de catégorie : La Grande Guerre aujourd’hui

Informations École d’été et programme de l’Historial de la Grande Guerre

Merci de noter que certaines conférences et tables rondes organisées par le Centre de recherche pendant l’école d’été (2 au 7 juillet) seront en anglais et que l’inscription préalable est OBLIGATOIRE (le nombre des places étant limité). N’hésitez pas à me contacter : c.fontaine@historial.org

Pour retrouver l’ensemble du programme culturel de l’Historial de la Grande Guerre et les conférences proposées, par le Centre international de recherche, tout au long de l’année, c’est ici ! : http://fr.calameo.com/read/004648508c5b1d8b99817

Information / Réservation :   resahgg@historial.org

« Eglises, clergés et croyants en Picardie en 1918 » samedi 10 Février, 15H, Historial

INVITATION 

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter à la conférence de

Xavier BONIFACE

(Université de Picardie Jules Verne)

« Églises, clergé et croyants en Picardie et Haute-Somme en 1918 »

Péronne 1918 – Coll. Historial de la Grande Guerre. Photo Y. Medmoun

Samedi 10 Février 2018, 15h00

Historial de la Grande Guerre, Péronne

            Une décennie après la séparation des Églises et de l’État (1905), l’Union sacrée rassemble tous les courants philosophiques, politiques et spirituels dans la lutte contre l’Allemagne. C’est l’un des aspects de l’implication des Églises – en tant que communautés de croyants et institutions – dans la Grande Guerre. En Picardie, et plus précisément en Haute-Somme, dans le Vermandois et dans le Santerre, elles regroupent en majorité des catholiques, au moins de tradition. Les protestants sont quelques milliers, surtout des calvinistes et, dans l’Aisne, des baptistes. Les juifs sont quelques centaines. La guerre est aussi un temps où se côtoient des religions très diverses, notamment avec le passage de soldats coloniaux, britanniques et allemands dans la région.

Églises, clergé et croyants de et en Haute-Somme, Vermandois et Santerre participent à l’effort de guerre par leurs œuvres, leurs prières et leurs engagements. Ils subissent aussi les effets du conflit, avec la destruction de nombreuses églises le long de la ligne de front et l’occupation, qui reprend ponctuellement lors des offensives allemandes de 1918. C’est un bilan de leur place et de leur rôle à la fin de la guerre qui sera ainsi dressé.

Agrégé d’histoire, Xavier Boniface est professeur à l’Université Picardie Jules Verne. Il est responsable du master Phénomène guerrier. Il a notamment publié en 2014 :  Histoire religieuse de la Grande Guerre Fayard.

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Inscription conseillée. Historial de la Grande Guerre 80200 Péronne

Renseignement/inscription : c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18

www.historial.org http://1418.hypotheses.org/ Twitter @cr_historial https://www.facebook.com/crhistorial

Meilleurs vœux !

Historial de la Grande Guerre, Péronne – Somme
Toute l’équipe du
Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année

2018

Vous avez été très nombreux à participer aux activités organisées par le Centre en 2017, nous vous remercions de votre soutien et de votre fidélité et espérons avoir le plaisir de vous retrouver cette année !

PROGRAMME 2018

 

FEVRIER

  • Samedi 10 février – 15h00: « Églises, clergé et croyants en Picardie et Haute-Somme en 1918 » Xavier Boniface (Université Picardie Jules Verne), Historial de la Grande Guerre, Péronne

MARS

  • Jeudi 29 mars-18h30 : « L’offensive en Picardie » Philippe Nivet (Université Picardie Jules Verne), Historial de la Grande Guerre, Péronne

AVRIL

  • Lundi 9 avril, 18h30 : Conseil départemental Amiens: Table ronde à l’occasion de la sortie du livre : « Les Français dans les batailles de la Somme » avec Philippe Nivet (Université Picardie Jules Verne), Marjolaine Boutet (Université Picardie Jules Verne), Michael Bourlet (enseignant chercheur), modérateur Stéphane Audoin-Rouzeau (EHESS)

JUILLET

Dans le cadre de l’école d’été « Une histoire environnementale de la Grande Guerre » (poser sa candidature, date limite le 15 février :   https://environment1418.sciencesconf.org/  )

  • Lundi 2 juillet, 16h00 : Conférence « L’histoire environnementale et ses enjeux» Stéphane Frioux (Université Lumière Lyon 2)
  • Vendredi 6 juillet, 15h45 : Conférence « La guerre et ses environnements pathogènes », Anne Rasmussen (Université de Strasbourg)

Historial de la Grande Guerre, Péronne –  Inscription obligatoire

SEPTEMBRE

  • Samedi 22 Septembre, 15h00 : « Il y a 100 ans : la grippe espagnole » – Anne Rasmussen (Université de Strasbourg), Historial de la Grande Guerre, Péronne

OCTOBRE

  • Mardi 2 octobre, 18h30 : « Pierre Loti, une plume au service de la propagande» Marie-Pascale Prévost-Bault, Historial de la Grande Guerre, Péronne
  • Samedi 13 octobre – Rendez-vous de l’Histoire de Blois

Table ronde « Tu n’as rien vu dans la Grande Guerre ? » Annette Becker (Université Paris-Nanterre), Marine Branland (Université Paris-Nanterre), Alexandre Sumpf (Université de Strasbourg), Manon Pignot (Université Picardie Jules Verne) présidence de Laurence van Ypersele (Université catholique de Louvain)

NOVEMBRE

  • Jeudi 8 novembre – Hôtel des Invalides – Paris
14H-17H : Table ronde : « Une guerre sans fin ? Les armistices de 1918 au carrefour du monde » Alexandre Sumpf (Université de Strasbourg), Isabelle Davion (Université Paris-Sorbonne), Marco Mondini (Université de Padoue), Robert Gerwarth (University College, Dublin), Jörn Leonhard (Université de Freiburg), Eugene Rogan (St Anthony’s College, Oxford)
17H30-18H30 : Visite de l’exposition des Invalides : « 1917-1923 : « Á l’Est, la guerre sans fin ? »
20H00 : Conférence « L’Humanitaire international à la sortie de la Grande Guerre », Bruno Cabanes (Ohio State University)

 

  • Dimanche 11 novembre – 15H00 : « Le 11 novembre à… Paris, Londres, New-york, Berlin, Moscou et Bruxelles » table ronde avec John Horne (Trinity College, Dublin), Jay Winter (Yale University), Gerd Krumeich (Université de Düsseldorf), Laurence Van Ypersele (Université catholique de Louvain), Annette Becker (Université Paris-Nanterre), Alexandre Sumpf(Université de Strasbourg),  et modérée par Stéphane Audoin-Rouzeau (EHESS), Historial de la Grande Guerre, Péronne
  • 17h00 : Cérémonie de remise des bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

DECEMBRE

  • Jeudi 6 décembre – 18h30 : « Le retour des populations dans les territoires du Nord et de la Somme »Annette Becker (Université Paris-Nanterre), Historial de la Grande Guerre, Péronne

Programme sous réserve de modification. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Inscription conseillée.

 Programme complet des activités de l’Historial de la Grande Guerre à venir.

Pour tout renseignement/inscription :  c.fontaine@historial.org   Tel : (00 33) (0)3 22 83 54 13

http://1418.hypotheses.org/  –  www.historial.org Twitter @cr_historial https://www.facebook.com/crhistorial

 

Conférences et Tables rondes

Programme Octobre/décembre

Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

●Samedi 8 octobre 2016, 16H : Table ronde aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois

 « Partir en guerre, partir pendant la guerre, partir après la guerre. 1914-1923 »

Réfugiés, 1916Réfugiés, 1916 – Coll. Historial de la Grande Guerre

Conseil départemental du Loir et Cher, salle Lavoisier Place de la République 41 000 BLOIS

 

Intervenants : Annie Deperchin  (Université de Lille II), Annette Becker (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense), Philippe Nivet  (Université de Picardie Jules Verne), présidée par Stéphane Audoin-Rouzeau  (EHESS)

Jamais auparavant sans doute, autant hommes, de femmes et d’enfants ne s’étaient vus obligés de partir  que lors de la Grande Guerre. Départs multiples : celui des hommes en âge de combattre, immédiat et massif, et à de très longue distance parfois (soldats américains, soldats des Dominions, soldats des colonies). Mais les civils ont dû partir aussi, et nombreux, lors des grands exodes provoqués par l’avance des armées adverses. Les déportations furent d’autres formes de départs encore, qu’il s’agisse des Arméniens de l’empire ottoman ou d’autres groupes considérés comme trop peu sûrs (Juifs de Russie). Quant aux violences multiformes de la sortie de guerre, elles provoqueront à leur tour de nouveaux arrachements

——————-

●Vendredi 21 octobre 2016, deux conférences à AMIENS  sur

L’occupation allemande dans la Somme

19H00 : Gerd Krumeich  (Université de Düsseldorf) :

L’occupation allemande dans la Somme,

Jeux de cubes patriotique. Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Yazid Medmoun
Jeux de cubes patriotique. Coll. Historial de la Grande Guerre, Photo Yazid Medmoun

L’armée allemande s’installe dans la Somme dès la fin de 1914, redoutant et se préparant à une offensive majeure des armées alliées dans cette région. La période des grandes batailles et le retrait des troupes allemandes sur la ligne Siegfried puis sur la frontière, s’accompagnèrent de dévastations produites par des destructions « stratégiques » méthodiques et systématiques. Cette conférence souhaite revenir sur ce qui s´est vraiment passé dans la Somme entre 1914 et 1918.

20H00 : Philippe Nivet  (Université de Picardie Jules Verne) :

Les populations occupées dans la Somme

Soldat allemand et deux fillettes (Somme, 1916) Coll. Historial de la Grande Guerre
Soldat allemand et deux fillettes (Somme, 1916) Coll. Historial de la Grande Guerre

À la suite de l’évocation des Allemands sur la Somme sera abordée la question de la vie des civils sahariens en zone occupée, en particulier dans le contexte de la bataille de la Somme. La communication se fondera sur des témoignages, en particulier ceux du journaliste Henri Douchet (Fasol) et d’Henriette Thiesset, de Ham.

 Conseil départemental de la Somme, Hôtel du département, Salle Max Lejeune, 33 rue de la République 80 000 AMIENS

—————————–

●Samedi 11 novembre 2016,  Historial de la Grande Guerre,   PÉRONNE

15H : Table ronde : Pierre Bergounioux, un écrivain, l’histoire et la Grande Guerre.

Avec Pierre Bergounioux, Carine Trévisan, Annette Becker et Nicolas Beaupré

Un comédien lira des poèmes et des textes en introduction et en conclusion de la table ronde.

17H00 : Cérémonie de remise des bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

———————

● Mardi 6 décembre 2016, aux Archives départementales de la Somme, 61 Rue Saint-Fuscien, 80000 AMIENS ,  Conférence :

18H30 : Anne RASMUSSEN (Université de Strasbourg) :

Les hygiénistes militaires et l’environnement, de la Grande Guerre aux années 1920

n-12-carte-postale-lhygiene-au-front-coll-historial-de-la-grande-guerre

Dans les guerres du XIXe siècle, la maladie a tué bien plus que le feu du champ de bataille. En 1914, fortes de cette connaissance statistique, les armées issues de la mobilisation générale font de la santé publique – celle des troupes, celle des populations civiles – une préoccupation majeure pour la défense de la nation. Pourtant, plutôt que les grandes épidémies redoutées, ce sont de nouveaux problèmes sanitaires qui surgissent dans la guerre de siège du front occidental, et qui font de l’hygiène en relation à l’environnement de la bataille un enjeu critique.

 

Programme sous réserve de modification merci de vérifier au moment de votre inscription et de votre venue.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Pour tout renseignement/inscription :  c.fontaine@historail.org et 03 22 83 54 14 18

 

L’anneau de la mémoire de Notre-Dame-de-Lorette

INVITATION

A l’occasion de la commémoration de l’Armistice le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter à l’Historial de la Grande Guerre (Péronne)

le  Mercredi 11 novembre  2015

15 H : une table ronde exceptionnelle consacrée à

L’anneau de la mémoire de Notre-Dame-de-Lorette

Anneau

en présence de son architecte Philippe PROST

et des historiens : Annette Becker, John Horne, Gerd Krumeich et Jay Winter,

animée par Jean LEBRUN  (France Inter : La marche de l’histoire)

suivie à 17 H : de la Cérémonie de remise des bourses Gerda Henkel du Centre international de recherche par le Président du Conseil départemental de la Somme, Monsieur Laurent SOMON.

 Cette journée sera conclue à 18H autour du verre de l’amitié

Dans l’attente du plaisir de vous retrouver à l’Historial à cette occasion.

Pour tout renseignement : 03 22 83 14 18 et c.fontaine@historial.org

 

« Fin ou transformation ? Les empires dans l’ère de la Grande Guerre »

Reichs Colonial Uhr.                                               « Le soleil ne se couche pas sur notre Empire  Coll. Historial de la Grande Guerre - Péronne (Somme). Photo Yazid Medmoun –
Reichs Colonial Uhr.
« Le soleil ne se couche pas sur notre Empire
Coll. Historial de la Grande Guerre – Péronne (Somme). Photo Yazid Medmoun –

https://www.youtube.com/watch?v=gnj0zAIiMGs

Podcast de la table ronde  :

« Fin ou transformation ? Les empires dans l’ère de la Grande Guerre »

organisée aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois, Dimanche 11 octobre 2015 à 11H30-13H00, par Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre (Péronne)

Modérateur : Stéphane Audoin-Rouzeau, EHESS, Président du Centre international de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre

Intervenants :

John Horne, Trinity College Dublin, Centre international de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre,

Laurence Van Ypersele, Université catholique de Louvain, Centre international de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre

Gerd Krumeich, Emérite de l’Université de Düsseldorf, vice-président du Centre international de Recherche de l’Historial de la Grande Guerre,

Nicolas Werth, IHTP, Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre

C’est un lieu commun de voir dans la Grande Guerre le triomphe de l’état nation sur les empires. Les trois empires dynastiques (russe, austro-hongrois et ottoman) disparaissent au profit de nouveaux états nations. Les empires coloniaux britannique et français font face aux mêmes pulsions d’indépendance. Il y aurait tout lieu, cependant, de prendre le contre-pied de cet argument. Sans contester l’importance de la nationalité, du nationalisme, enfin de l’état nation comme acteurs et héritiers du conflit, il est indéniable que l’empire résiste comme forme d’organisation et source d’identité à travers la guerre.

Pour tout renseignement : Caroline FONTAINE c.fontaine@historial.org         Tel : 03 22 83 54 13

label_centenaire_rondlogo CG80 fd rouge RVB?????????????????

 

Pratiques et imaginaires de paix dans la guerre (1914-1918) : annonce de colloque

Nous avons reçu cette annonce de colloque sur la Grande Guerre que nous relayons sur notre site :

Capture d’écran 2015-09-28 à 10.30.27

Pratiques et imaginaires de paix

dans la guerre (1914-1918)

 

La Flèche (Sarthe), salle Coppélia

14-15-16 octobre 2015

« Pratiques et imaginaires de paix dans la guerre (1914-1918) » : c’est le thème d’un colloque universitaire international labellisé par la Mission du Centenaire qui aura lieu les 14-15-16 octobre à La Flèche (salle Coppélia).

Ce colloque vise à éclairer les moments de paix, encore peu étudiés, dans le quotidien des combattants sur le front occidental (permissions, théâtre, sport, etc.). Il s’agira également d’étudier la manière dont certains combattants revendiquent une « paix immédiate » ou « à tout prix » ou imaginent la paix future afin « d’empêcher à tout jamais que pareil carnage puisse se reproduire » (Le Poilu, 10 mars 1915). La pensée et l’attitude des milieux pacifistes en temps de guerre seront également discutées, ainsi que les tentatives infructueuses de paix négociée en 1917. « Paix par la victoire », « paix de compromis » ou « paix blanche », la paix constitue en effet le principal horizon d’attente des sociétés en guerre. Le présent colloque vise donc à interroger la fonction et la place de l’imaginaire et des pratiques de la paix en temps de guerre, ce qui subsiste du temps de paix, nourrit l’espoir ou la conflictualité.

Il sera ouvert au grand public et notamment aux élèves de plusieurs classes de Première qui présenteront leurs travaux réalisés sur le thème du colloque (entrée gratuite).

C’est la 2e fois qu’une rencontre scientifique et pédagogique est organisée par les mêmes institutions (Université du Maine, Municipalité de La Flèche, Prytanée, Lycée d’Estournelles, etc). Un premier colloque avait été organisé en 2009 pour le centenaire du Prix Nobel de la Paix attribué à Paul d’Estournelles de Constant, député puis sénateur de la Sarthe. Les conclusions ont été publiées cette année : Paul d’Estournelles de Constant (1878-1924). Concilier les nations pour éviter la guerre, Presses universitaires de Rennes.

Programme téléchargeable ici

 

 

« Dufy en 1915 »: Samedi 19 septembre 2015, 15H, Conférence, Historial, Péronne

A l’occasion des journées du patrimoine, le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter le Samedi 19 septembre 2015 à  15H à la conférence de Marie-Pascale Prevost-Bault (Conservateur en chef de l’Historial de la Grande Guerre) :

Dufy en 1915 : un art traditionnel et populaire au service de la propagande

Parmi les gravures conservées à l’Historial, les quatre de Raoul Dufy éditées en 1915 sont dans le style des images d’Epinal, dont « La fin de la Grande Guerre », enrichie d’une complainte de Maurice Lesieutre et de six saynètes autour d’un coq glorieux.

Cette référence à l’imagerie napoléonienne l’éloigne de la modernité et renforce un optimisme manifeste en ce début de guerre. Témoigne- t-elle d’un manque d’inspiration de la part de cet artiste engagé volontaire le 8 mars 1915 ainsi que d’un souci d’éducation populaire ?

Pour tout renseignement : c.fontaine@historial.org

et tel : 03 22 83 14 18

Exposition : Face à Face – Regards sur la dé(re)figuration, Historial de la Grande Guerre

Jusqu’au 11 novembre 2015, venez découvrir à l’Historial de la Grande Guerre l’exposition « Face à Face : Regards sur la dé(re)figuration ».

Affiche ExpoÀ partir de l’histoire des « Gueules Cassées », ces combattants défigurés de la Première Guerre mondiale, « Face à Face » permettra d’évoquer l’évolution de la pensée et des pratiques médicales grâce aux documents et objets choisis dans les collections de quelques illustres chirurgiens de la Grande Guerre à aujourd’hui. Ces moulages, instruments médicaux, photographies, témoignages écrits et filmés, seront mis en perspective avec les moyens techniques actuels.

Pour cette exposition temporaire exceptionnelle, l’Historial de la Grande Guerre donne carte

blanche au Professeur Bernard Devauchelle. Président de l’Institut Faire Faces, Chef de service Chirurgie Maxillo-Faciale au CHU d’Amiens, le Professeur Devauchelle assure le Commissariat de cette exposition.

Une mise en regard historique

Affiche exposition
Bouchon de radiateur d’automobile

 

« L’impensable défiguration, que la malformation, le traumatisme ou la tumeur créent, est génératrice d’exclusion. Regarder et toucher la chirurgie reconstructrice qui en est issue, ses intuitions, ses évolutions, son ingéniosité mais aussi ses limites, son audace et son impuissance. L’exposition vous invite à franchir « the thin red line », cette ligne qui sépare la vie de la mort.» Professeur Bernard Devauchelle.

 

Défigurés, de la Grande Guerre à nos jours

Photographies et vidéos retracent le parcours des « Gueules Cassées », combattants défigurés, du champ de bataille aux opérations de reconstruction faciale. L’exposition interroge le visiteur sur l’existence du défiguré et comment la société, de la Grande Guerre à aujourd’hui, génère l’exclusion de ces personnes, déjà si profondément blessées par les traumatismes physiques et psychiques liés à leur défiguration.

 

L’évolution de la pensée médicale

La naissance de la chirurgie maxillo-faciale a véritablement lieu pendant la Grande Guerre, grâce aux premiers hommes de science qui s’y sont illustrés.

« Face à Face : Regards sur la dé(re)figuration » vous invite à découvrir les oeuvres de piliers de cette chirurgie reconstructrice : Harold Gillies, Hyppolite Morestin, Maurice Virenque, Alexis Carrel, Albéric Pont, Robert Wlerick ou Paul Tessier, précurseurs de la reconstruction faciale.

Le parcours en dix étapes est ponctué par dix poèmes, des haïkus écrits par des combattants de la Grande Guerre.

Un parcours de visite avec deux niveaux de lecture

La première sans être chronologique évoque au travers de collections de moulages, photographies, portraits, dessins, texte, illustrations et films de chirurgiens, les pratiques imaginées et développées pendant la Grande Guerre pour re-figurer les blessés de la face (appareillage, masque, épithèse…).

La seconde sera consacrée aux techniques actuelles d’analyse et d’exploration du visage : photographies 2D et 3D, modèles anatomiques tridimensionnels, modélisation et capture des mouvements…

La part technique (épithésistes, prothésistes…) et artistique (E. Daynes) de la reconstitution artificielle de toute ou partie du visage sera exposée physiquement mais aussi par des vidéos et des explications. La dernière station sera consacrée aux techniques chirurgicales actuelles, aboutissement de l’ensemble des pratiques développées depuis un siècle.

Commissariat d’exposition

Professeur Bernard DEVAUCHELLE, Chef du Service de Chirurgie Maxillo-Faciale du CHU d’Amiens et fondateur de l’Institut Faire Faces, il est le pionnier des greffes de la face en ayant réalisé la première en novembre 2005. Responsable et porteur du projet européen, il guide les choix et les enjeux de l’exposition en lien avec l’Historial.

Assisté du Professeur Sylvie TESTELIN, Chirurgien maxillo-facial et Professeur à l’Université Picardie Jules Verne.

Équipe de production

Hervé FRANÇOIS, Directeur de l’Historial de la Grande Guerre

Marie-Pascale PRÉVOST-BAULT, Conservateur en chef

Claire STEWART, Attachée culturelle

Christine CAZÉ, Documentaliste

Amandine GOURGUECHON, Chargée de communication et médias

Scénographie et fabrication

Agence KASCEN, Bruxelles (www.ka-scenographes.com)

 

Colloque à Oxford : How to write the Great War? Francophone and Anglophone Poetics

How to write the Great War?

Francophone and Anglophone Poetics

International conference

Wednesday 1st May (Magdalen College)
Saturday 2nd May (MFO)

Soldats écrivant Flickr 4

Nous relayons cette annonce de colloque à la demande de Nicolas BIANCHI (ENS Lyon/MFO)

URL de référence ici

1st MAY (Magdalen College)

9h15 : Welcome, Anne Simonin (MFO) and Toby Garfitt (University of Oxford, Magdalen College)

9h30 : Introduction, Nicolas Bianchi (ENS-Lyon, MFO) : « Repenser une Grande Guerre littéraire »

9h50-11h30 : Esthétique et lectures politiques

Pierre Schoentjes (Ghent University), « Le féroce envers de ce que l’esprit guerrier a de noble : Au bivouac de Jean Schlumberger »

Camille Kerbaol (Université de Bretagne Occidentale), « Clavel Soldat or the impossibility of writing about the Great War when you are a socialist »

Frédéric Saenen (Université de Liège), « 1914 au miroir de 1941 : Drieu correcteur d’Interrogation et de Fond de cantine »

11h30-11h50 : Break

11h50-13h30 : Poetic writings of modern war

Ashley Somogyi (Durham University), « That Troubled Deep’: Transforming Martial and Patriotic Sentiments in World War One Poetry »

Toby Garfitt (University of Oxford, Magdalen College) « Poetry of Colour : Colonial Perspectives on the Great War »

Kate McLoughlin (University of Oxford, Harris Manchester College), « All Of Us’: D. H. Lawrence’s First World War Poems for the People »

13h30-14h30 : Lunch

14h30-16h10 : La prose des poètes de la Grande Guerre, laboratoire littéraire

Laurence Campa (Université Paris Ouest-Nanterre), « Légendes de Jacques Vaché »

Philippe Wahl (Université Lyon 2), « Apollinaire soldat. Variations génériques et visées discursives »

Jane Potter (Oxford Brookes University), « ‘I can find no word to qualify my experiences except the word SHEER’: Wilfred Owen’s Letters and his Baptisms of Fire »

16h10-16h30 : Conclusion, Philippe Roussin (CNRS, MFO)

 

2nd MAY (Maison Française d’Oxford)

9h15 : Welcome

9h15-10h25 : Penser les styles de 14-18 : une poétique des interférences  ?

Flavie Fouchard (Universidad de Sevilla), « La prolifération des voix dans quelques romans d’écrivains combattants de la Grande Guerre »

Troels Hugues Hansen (University of Copenhagen), « The Death of Intellectualism and the Birth of Emotive Style in Céline’s Voyage au bout de la nuit »

10h25-10h55 : Break

10h55-12h35 : Ecrire l’Homme dans la Grande Guerre

Nicolas Bianchi (ENS Lyon-MFO), « Le biffin parigot, picaro de la Grande Guerre ? »

Margaux Whiskin (University of Warwick), « Caricature of a British gentleman, portrait of a French soldier: humour and nationality in André Maurois’ Les Silences du colonel Bramble »

Pierre Vaucher (Université Laval / Ghent University), « The discourse of heroism and the disillusion of war: Pierre Chaine and Georges Duhamel »
12h35-13h35 : Lunch

13h35-15h15 : Apprivoiser la violence par les mots : la Première Guerre des non-combattants

Fiorella Di Stefano (Università per stranieri di Siena), « Rhétorique, iconographie et littérarité de l’enfant-héros pendant la Grande Guerre : le personnage de Bécassine »

Alison Fell (University of Leeds), « Writing the Wounds of War: British and French nursing memoirs »

Marie Puren (Université Paris 1 / Ecole Nationale des Chartes), « La Grande Guerre en petit. La littérature jeunesse comme observatoire des mutations du roman lors de la Première Guerre Mondiale »

15h15-15h35: Final Conclusion, Toby Garfitt

Convenors
Nicolas BIANCHI (ENS Lyon/MFO)
Toby GARFITT (Magdalen College)
Philippe ROUSSIN (CNRS/MFO)