Archives par mot-clé : Histoire régionale

Magistrat à Péronne pendant la Grande Guerre : Le journal de Pierre Malicet Conférence d’Annie DEPERCHIN

INVITATION

Le Centre international de recherche de l’Historial de la Grande Guerre est heureux de vous inviter à la d’Annie DEPERCHIN :

Magistrat à Péronne pendant la Grande Guerre.

Le journal de Pierre Malicet

Pidrre Malicert vers 1918
Pidrre Malicert vers 1918

Samedi 2 avril 2016, 15 H, Tribunal de Péronne

57 Rue Saint-Fursy, 80200 Péronne

Pierre Malicet est un jeune magistrat, originaire de Picardie, récemment nommé à Péronne lorsque la guerre éclate. Réformé pour raison de santé, il n’est pas mobilisé en août 1914. Lorsque les habitants quittent la ville lors de l’invasion allemande, il décide de rester. Quotidiennement et jusqu’à la fin du conflit, il tient son journal et prend parfois des photos. Il y décrit la vie à Péronne pendant l’occupation, les évacuations, son rapatriement en France via la Suisse, mais aussi les obstacles à l’exercice de son métier de magistrat. Résolu à rester impartial, Pierre Malicet porte un regard très critique sur l’occupant, mais aussi sur les Français qu’il s’agisse des occupés, des réfugiés, des militaires ou des hommes politiques.

Annie DEPERCHIN (Centre d’Histoire Judiciaire – Université de Lille 2) membre du comité directeur du Centre international de recherche de l’Historial, Historienne du droit, engagée depuis de nombreuses années dans des programmes de recherche relatifs au droit et à la justice pendant la Grande Guerre. A contribué récemment à La Première Guerre mondiale, Fayard, 2014. Achève la rédaction d’un livre sur la justice en France pendant la Première Guerre mondiale.

Entrée libre dans la limite des places disponibles, inscription obligatoire c.fontaine@historial.org tel : 03 22 83 14 18

Dans le cadre du plan vigipirate renforcé, une pièce d’identité pourra vous être demandé à l’entrée.

www.historial.org http://1418.hypotheses.org

Twitter @cr_historial

https://www.facebook.com/crhistorial

historial   somme  mission

Colloque à Berlin : Espaces de violence d’une région transfrontalière : la Lorraine entre 1870 et 1962

Espaces de violence d’une région transfrontalière : la Lorraine entre 1870 et 1962

poster_lothringen jpg

Programme

5 mars

9h00 : Allocution de Bienvenue et Introduction
Teresa Koloma Beck

 

Centre Marc Bloch Einführung: « Gewalträume » – ein Konzept für die sozialwissenschaftliche Gewaltforschung
 9h30 – 12h30 : Imaginaires et Pratiques de Violence en Lorraine 1870-1914
Dominik Rigoll  Friedrich- Schiller-Universität Jena  Moderation

 

Karine Varley University of Strathclyde War commemoration and the legitimization of violence: Remembering the Franco-Prussian War in Lorraine
Pierre-Louis Buzzi Université de Strasbourg Violences sur les immigrés italiens dans l’espace lorrain (1870-1914)
Andrei Bodrov Saint Petersburg State University Refugees or hostages? Alsatians and Lorrainians in French vision of future war with Germany in late 1880s
Jakob Vogel Science Po Paris Commentaire
 Discussion
14h00 – 16h00 : Une violence libératrice ? La Grande Guerre et la Lorraine

 

N.N.

 

Moderation
Gérald Sawicki

 

Université de Lorraine Les villes et villages martyrs de Lorraine pendant la Première Guerre mondiale
Chantal Metzger Université de Lorraine L’image de l’ennemi en Lorraine aux lendemains des deux Guerres mondiales
Malte König Goethe Universität Frankfurt am Main Commentaire
Discussion
16h15 – 19h30 : De l’occupation au traumatisme régional – Impacts de la deuxième guerre mondiale en Lorraine
Emmanuel Droit Centre Marc Bloch Moderation
Elisabeth Hoffmann Université du Luxembourg / Université de Strasbourg La Résistance en Lorraine sous l’occupation nazie. Expériences et discours mémoriels
Tanja von Fransecky Gedenkstätte Deutscher Widerstand Transitraum, Kulminations- und Wendepunkt: Fluchten jüdischer Waggoninsassen aus Deportationszügen in Lothringen
Nadège Mougel Université du Luxembourg Perceptions et expériences de la violence en Lorraine occupée: la politique allemande de terre brûlée appliquée au front est de la France à l’automne 1944
Eva Maria Klos Université du Luxemburg „Malgré-nous“ in deutscher Uniform (1942-1944): Eine Gewalterfahrung in Erinnerungskulturen Lothringens
Frank Reichherzer Zentrum für Militärgeschichte und
Sozialwissenschaften der Bundeswehr

Discussion

Commentaire

 

 

 

 

6 mars

9h30 – 13h00 : Dimensions coloniales de la violence en Lorraine 1870 – 1962

Anne Kwaschik Freie Universität Berlin Moderation
Avner Ofrath Universität Oxford „Assistierte Auswanderung“ nach Algerien und die außereuropäischen Übertragungen der Gewalt in Lothringen 1870-1871
Piero-D. Galloro Université de Lorraine Le discours colonial en Lorraine. Entre “ratonnades” et violence symbolique. L’exemple des Nord-africains entre 1930 et 1962
Lucas Hardt Centre Marc Bloch Arrivée des guerriers d’Algérie en Lorraine. Le 1er R.C.P. et les Algériens à Metz 1961
Raphaёlle Branche Université de Rouen Commentaire

Daniel Schönpflug                        Centre Marc Bloch                     Conclusion

 

Discussion finale

Lieu : Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin.

Dates : 5 – 6 mars 2015.

Réservation: Dorothee Hillig (Centre Marc Bloch) – Hillig@cmb.hu-berlin.de

Organisation: Lucas Hardt (Centre Marc Bloch) – Hardt@cmb.hu-berlin.de

Organisiert im Rahmen des Verbundprojekt « Saisir l’Europe – Europa als Herausforderung » in Kooperation mit dem Frankreich Zentrum der Freien Universität Berlin und der Maison des Sciences de l’Homme Lorraine.

Littérature, identités régionales et Grande Guerre

Littérature et Grande Guerre

 

Littérature, identités régionales et Grande Guerre

Journée d’étude à Clermont-Ferrand (UBP – CHEC – MSH Clermont-Ferrand)

28 novembre 2014 – MSH Clermont-Ferrand, salle 220, 9h-16h.

Comité d’organisation : Nicolas Beaupré, Vincent Flauraud, Aline Fryszman.

 

L’échelle régionale a été longtemps été délaissée par les spécialistes de la Grande Guerre. Elle permet pourtant de se rapprocher des communautés locales en guerre, d’étudier la manière dont individus et groupes s’appuient sur des solidarités préexistantes pour faire face au conflit, mobilisent leurs identités locales et régionales dans une guerre entre nations et comment ils reconfigurent – ou non – les liens entre les « petites patries » et la « grande patrie ».

Comme la littérature joue un rôle dans l’élaboration – mais aussi à la remise en question – des identités territoriales, elle contribua également à forger et / ou à interroger les identités de guerre et d’après-guerre. Le récit de guerre notamment participa à la construction de l’expérience de guerre et de l’identité combattante. Les études pourtant très foisonnantes qui lui sont consacrées ont toutefois largement négligé les littératures régionales et régionalistes et les allusions aux régions d’appartenance dans la littérature combattante. De leur côté, les études consacrées aux littératures régionales s’arrêtent souvent à l’aube de la Grande Guerre ou l’englobent sans s’y arrêter avec précision. Le but de cette journée d’étude sera justement de combler ces lacunes.

Programme

            Matin 9h-12h15

9h

Mot d’accueil par Philippe Bourdin, directeur du CHEC

9h15-9h30

Introduction

Nicolas Beaupré (Université Blaise Pascal, CHEC, Clermont-Ferrand, IUF, Centre International de recherche de l’Historial de la Grande Guerre, Péronne)

9h30-9h55

Littérature(s), identité(s) régionale(s) et Grande Guerre en Bretagne

Yann Lagadec (Université de Rennes 2)

9h55-10h20

Trois écrivains bretons face à l’expérience de La Première Guerre mondiale : Guéhenno, Guilloux et Lefebvre et la difficile construction d’une identité régionale progressiste

Benoît Kermoal (EHESS, Paris)

10h20-10H40

Discussion modérée par Vincent Flauraud (Université Blaise Pascal, CHEC, Clermont-Ferrand)

10h40-11h : pause café

11h-11h25

« Canchon d’guerre » : un peu de chez soi dans les tranchées. Chants et chansons ch’timis

Michaël Bourlet (Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan)

11h25-11h50

La Grande Guerre de la littérature catalane.

Réflexion transfrontalière sur l’écriture en catalan durant la Première Guerre mondiale

Nicolas Berjoan (Aix-Marseille Université, Casa de Velázquez)

11H50-12H30

Discussion modérée par Nicolas Beaupré

            Après-midi 13h45-16h

13h45-14h10

Guignol, voix de Lyon et des Lyonnais, au cœur de la guerre

Bruno Fouillet (Lycée Louis Armand, Villefranche sur Saône)

14h10-14h35

Henri Pourrat, Les Montagnards entre petite et grande patrie

Pierre Cornu (Université Lumière Lyon 2)

14h35-15h

La Grande Guerre d’Alexandre Vialatte, ou « La mue périlleuse ».

De l’Auvergne à l’Allemagne (1916-1959)

Catherine Milkovitch-Rioux (Université Blaise Pascal, CELIS, Clermont-Ferrand)

15h-15h30

Discussion modérée par Aline Fryszman (CPGE, Lycée Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)

15h30-16h

Débats conclusifs sur l’ensemble de la journée animés par Vincent Flauraud et Aline Fryszman

 

 

Bourses de recherches du Conseil général des Alpes-Maritimes sur la Grande Guerre

Le Conseil général des Alpes-Maritimes propose

trois bourses d’un montant de 2000 €

pour encourager les recherches universitaires
 sur la Première guerre mondiale

La Grande Guerre a mobilisé chaque département, a eu des conséquences économiques et sociales généralisées. Les Alpes-Maritimes se sont illustrées comme les autres au front mais plus particulièrement dans l’accueil de nombreux blessés dans ses palaces reconvertis en hôpitaux (français, coloniaux ou des armées alliées), ainsi que dans l’accueil de refugiés civils des régions du Nord et de l’Est ou de pays étrangers (Russie et Belgique notamment).

Parallèlement à d’autres actions menées par le Département, notamment de grandes campagnes de mises en lignes d’archives (registres matricules militaires, presse…), de numérisation (archives du service des réfugiés), de collecte numérique de sources (« grande collecte » 1914-1918 auprès des particuliers) et de publications, trois bourses sont proposées pour favoriser les travaux universitaires sur le département durant cette période.

D’un montant de 2 000 € chacune, elles sont ouvertes aux étudiants en Master ou doctorat en cours de travaux ou qui s’inscrivent au titre de l’année 2014-2015.

Les candidats intéressés par la thématique sont d’ores et déjà invités à se faire connaître.

 

La candidature est à adresser le 15 JUIN 2014 au plus tard par courriel à l’adresse dad[@]cg06.fr, accompagnée de :

–         un résumé en 2 pages du projet

–         une lettre du directeur de recherche

–         un curriculum vitae

–         la copie du dernier diplôme obtenu

–         un RIB

Ils s’engagent à soutenir leur mémoire avant le 31 décembre 2015 ou à restituer la somme.

Pour les candidats qui n’effectueraient pas leurs travaux en langue française, l’auteur s’engage à rédiger un article en français de l’ordre de 50.000 signes (10 pages).

Les lauréats seront sélectionnés par un jury composé d’élus, d’universitaires et d’archivistes dans la première semaine de juillet.

Toute contribution nouvelle à la connaissance de l’histoire de la guerre et de l’après-guerre dans les Alpes-Maritimes ou concernant le département, à l’appui de sources conservées aux Archives départementales, constitue un atout apprécié.

Une prospection de sujets et sources intéressantes peut être réalisée à partir du catalogue de l’exposition Les Alpes-Maritimes et les guerres du XXe siècle, Milan, Silvana editoriale, 2012